Solutions informatiques pour tous 

Nous joindre
05 55 62 80 02

Suivez-nous
sur Facebook

Prise en main
à distance

Arnaque faux support technique : Des retraités creusois témoignent !

Juin 23, 2022 | Actualités informatiques

Ces retraités creusois encore sous le choc sont venus nous raconter comment ils ont été victimes de l’arnaque au faux support technique. Pour mieux comprendre, nous en avons retracé le scénario avec eux, aussi imprévisible que redoutable.

 

Même la conseillère d’une banque guérétoise insistait auprès de cette cliente constatant le débit anormal sur le compte : « Vous êtes sûre que ce ne sont pas des escrocs, vous êtes sûre ? » Et la femme dont nous vous livrons le témoignage ci-après « Mais non, ils ont l’air très gentils »… Et pourtant. Ce couple de retraités creusois a bien été victime de l’arnaque au faux support technique Microsoft (ou Windows). Encore sous le choc, ils sont venus nous raconter leur traumatisante expérience. Pour mieux comprendre comment les escrocs opèrent, nous avons pu retracer avec eux le scénario, quasiment heure par heure, de cette redoutable escroquerie. Pour des raisons de confidentialité, nous ne vous dévoilons pas leur identité mais sachez que ce témoignage est authentique.

 

Mr …, comment cette arnaque au faux support technique a-t-elle commencé ?
Comme tous les matins vers 9h je venais de démarrer mon ordinateur et d’ouvrir ma messagerie Orange. Sans même ouvrir un mail, subitement un message d’alerte s’est affiché sur tout l’écran ! Surpris, j’ai tout de suite fermé la page et éteint mon portable. Cinq minutes plus tard peut-être, je reviens sur ma messagerie et boum ! ça recommence avec cette fois un son strident, très alarmant !

Et cette fois, vous ne fermez pas la page d’alerte ni votre PC ?
Mr … : J’aurais pu commencer par couper le son, mais je n’y ai pas pensé. J’ai essayé de cliquer sur la croix pour fermer la fenêtre mais sans y arriver. C’était la panique !
Mme … précise : J’ai entendu du bruit, je suis venu voir ce qui se passait, il était livide !

 

Voici le type de message que les escrocs diffusent sur votre ordinateur pour vous pousser à faire appel à leur faux support technique…

 

Acte 1 : Paniquer les gens pour les empêcher de réfléchir est le principe de base. L’arnaque au faux support technique utilise un son de sirène très désagréable, une voix autoritaire et une fausse page d’alerte reprenant le graphisme des sites officiels pour faire croire à une attaque virale. L’effet est aussi imprévisible que redoutable.

 

Ensuite, Mr … que se passe-t-il ?
En fin de compte, je vois le numéro de téléphone du support technique inscrit en gros sur la page. Je l’appelle.

Et à ce moment, vous ne vous doutez toujours de rien ? Quelle est votre expérience en informatique ?
Mme … : Ca fait une quinzaine d’années qu’on utilise un ordinateur à la maison. Lorsque je suis arrivée, mon mari avait déjà appelé le support et parlait avec le soi-disant technicien.
Mr … : Je tombe sur un type charmant, avec une explication très ingénieuse sur le blocage de mon ordinateur. Il m’annonce que la réparation me coutera 299 €. J’en fais part à mon épouse… Je me sentais piégé, j’ai continué et c’est là qu’on passe au paiement.

 

Acte 2 : Après des messages anxiogènes, pouvoir parler à un (faux) support technique bienveillant qui vous propose de vous tirer d’affaire est extrêmement apaisant et rassurant, dés lors peu importe le prix. En tout cas un subterfuge imparable : On panique les gens d’abord, on les rassure ensuite… moyennant finance.
Il faut le savoir : Jamais un service technique officiel ne vous appellera mais vous contactera par notification via votre navigateur, par mail ou par courrier. En outre, un antivirus efficace et à jour doit bloquer ce type d’arnaque.

 

Quel est le mode de paiement utilisé par ce faux support technique ?
Mr … : La personne me demande mon numéro de carte et les 3 chiffres au dos (cryptogramme), tout tout tout ! Mais finalement, au moment de valider le code, ça ne marche pas.
Mme … précise : Il se trompait dans le code à rentrer sur son smartphone pour valider le paiement. La personne nous demande si on a une autre carte, je lui dis que oui, et finalement le paiement est validé avec la mienne.

Vous avez validé le paiement de cette arnaque au faux support, dés lors que se passe-t-il ensuite ?
Mr … : La personne me passe un ingénieur, qui me dit qu’il va travailler sur mon ordinateur. Je vois la souris bouger sur mon écran, des fenêtres s’ouvrir puis se refermer. J’attends. Et vers midi le technicien rappelle pour me dire qu’il avait fini le travail.

Au final, combien vous coûte cette arnaque au faux support informatique  ?
Mme … : Au départ ils nous annonçaient 299 €, puis j’ai vu s’afficher 199 € à l’écran et au final j’ai été débitée de 99,50 €. Ils envoient ensuite un reçu de paiement, avec la description du travail effectué. On n’avait pas d’antivirus sérieux, donc ils nous prélèvent aussi 14,99 € par mois pour l’installation de leur antivirus  « Watchdog anti-malware ». Puis j’ai lu sur un document qu’ils nous ont envoyé le même jour « Nicolas Michel, responsable bonheur Client » et plus loin « Nous adorons nos clients »… J’aurais du réagir.

 

arnaque faux support technique

La teneur et la tournure des phrases des courriers et autres mails reçus doivent absolument alerter… Ici, les termes “nous adorons nos clients” ou encore “responsable bonheur client” ne seraient jamais employés dans une société digne de confiance.

 

Acte 3 : Après la panique, l’arnaque se poursuit avec un savant cocktail de gentillesse et de mensonges, agrémenté d’amateurisme… Le coût annoncé au tout début de l’arnaque n’est pas celui finalement payé sur le moment, ce n’est pas la façon de procéder de vrais professionnels. Pas plus que de réclamer le code SMS au téléphone…

 

A quel moment comprenez-vous que vous êtes victimes de l’arnaque au faux support ?
Mme … : Nous sommes ensuite partis 8 jours en Vendée, chez ma fille, et arrivé un moment dans une conversation à table, on en parle. Et c’est mon gendre qui m’a tout de suite dit d’arrêter tout, d’éteindre l’ordinateur et de me rendre dés notre retour à mon agence bancaire.

Qu’avez-vous fait alors ?
Mme … : Une fois rentrée, j’ai regardé mon relevé de compte et normalement les paiements sont différés. Mais là, j’ai été prélevée directement, sans délai, et ça m’a étonnée. Donc j’ai appelé ma banque et la conseillère, très gentille, a bien insisté « Mais vous êtes sûre que ce ne sont pas des escrocs, vous êtes sûre ? » et moi de lui répondre « Mais non, ils ont l’air très gentils »… Il aurait fallu faire opposition tout de suite, le jour-même. J’ai un numéro pour tout problème de sécurité, je vais les appeler maintenant (soit 12 jours après, ndlr) et demain j’irai à ma banque pour faire arrêter tout ça.
Mr … : Ma banque m’a dit « Vous supprimez votre carte ! »

 

Acte 4 : Mr et Mme… partent en vacances avec un doute mais sans faire les vérifications qui s’imposent. Et c’est en parlant avec leur famille que la fameuse arnaque au faux support technique est démasquée. Au final, il s’est passé 12 jours avant que le couple contacte leurs banques et fasse opposition sur les cartes bancaires, 12 jours pendant lesquels leurs numéros de carte auraient pu être exploités pour d’autres tentatives de paiement…

 

Épilogue : Une arnaque au faux support démasquée tardivement mais un dénouement qui aurait pu être bien pire

 

Finalement, une alerte sans trop de frais mais une expérience traumatisante dont ces paisibles retraités se seraient bien passés. Heureusement, des dispositifs de sécurité bancaires couvrent les débits frauduleux en cas d’arnaque manifeste. Mme … en a été informée peu après : J’ai lu dans un mail envoyé par ma banque concernant l’émission d’un prélèvement SEPA que nous pouvons demander le remboursement du montant débité dans un délai de 8 semaines à compter de la date de débit.

Malgré tout, les arnaques internet ont de beaux jours devant elles car elles touchent exclusivement des gens qui n’en sont pas informés et sont même loin d’imaginer qu’elles puissent les toucher. Mme…  : On en parle quand ça arrive aux gens. On sait qu’un tel dans notre entourage a été touché par un virus, on sait bien que ça peut arriver. Mais cette arnaque là, on n’en avait jamais entendu parler. A la banque, ils me disent que ça arrive tous les jours…

Moralité : Vous qui avez lu ce récit, parlez-en autour de vous, faites-le savoir. C’est le meilleur moyen de se protéger contre l’arnaque au faux support technique.

 

Lire aussi :
Arnaque au faux support technique : Ne vous faites pas avoir !
Protégez-vous contre les escroqueries au support technique

 

Mots clés : Arnaque

Retrouvez ci-dessous les autres actualités de la rubrique