Solutions informatiques pour tous 

Nous joindre
05 55 62 80 02

Suivez-nous
sur Facebook

Prise en main
à distance

Arnaque à la webcam : Mauvaise rencontre…

Nov 29, 2021 | Actualités informatiques

Ahhh l’amoooour ! Beau et cruel à la fois, surtout quand une arnaque à la webcam menace de dévoiler votre intimité. Voici comment éviter le pire.

 

Selon une étude Ifop dévoilée fin 2020, près d’un tiers des français seraient ou auraient été inscrits sur un site ou une application de rencontre ! Oui, cela représenterait pas moins de 20 millions d’internautes, soit 37% d’hommes et 25% de femmes de la population française. Autant dire que vous-même, votre voisine ou votre grand-père cherchez sans doute l’amour sur internet. Une tendance lourde et croissante qui touche tous les pays du monde, et qui explique donc que ces plateformes de rencontre sur internet soient devenues parmi les premières cibles des méchants hackers, escrocs, et des arnaques à la webcam, entre autres…

 

1 français sur 3 cherche l’amour sur internet

 

Dés lors, si ces réseaux sociaux de rencontre n’en restent pas moins utiles, les « arnaques à l’amour » dont ils deviennent le premier support évoluent elles aussi d’année en année. Les techniques d’escroquerie à la rencontre s’affinent en même temps qu’augmentent les montants des sommes détournées (40 000 € en moyenne par victime en 2020 !). La privation affective rend aveugles même des personnes tout à fait « normales » et habituées à utiliser internet et ses outils.

D’où la nécessité de répéter, marteler, le message ci-après : soyez prudent(e), n’envoyez pas d’argent, ne payez pas, ne divulguez pas d’infos personnelles à des inconnus sur internet, sur des sites ou applis de rencontre ! Même si ça doit vous fendre le cœur… Un chagrin d’amour vaudra toujours mieux que votre compte en banque ou d’épargne pillé !
Voici nos conseils pour éviter les arnaques des sites de rencontre, dont la plus cruelle : l’arnaque à la webcam.

 

arnaque à la webcam

Les sites et applications de rencontre sont la cible première des arnaques à la webcam.

 

Arnaque à la webcam, sextorsion, chantage…

 

Elle est entrée dans les mœurs, et défraye parfois même la chronique, portée par des personnages publics… La webcam s’est installée dans la séduction amoureuse aussi sûrement que les tchats et SMS. Mais en dévoilant parfois l’intimité de ses utilisateurs, la webcam est aussi devenue un outil extrêmement sensible dont les “brouteurs” ont fait leur nouvelle arme de chantage.

Le déroulement de l’arnaque à la webcam est désarmant de simplicité et de cruauté : un (faux) profil vous remarque sur un site de rencontre, appli ou réseau social. Il/elle est beau/belle, généralement plus jeune que vous, et commence à vous couvrir d’éloges et de promesses, à force d’intelligence et d’habitude (puisque vous avez affaire à un(e) professionnel(le)). Très vite vous baissez votre garde, et lâchez des infos personnelles, identité, adresse, travail, famille, etc.

 

arnaque à la webcam

Attention à ce que votre webcam filme de vous, à votre insu ou non…

 

Un jour vous craquez…

 

Au fil des jours, des semaines, voire des mois, s’installe une conversation intime, sur une autre plateforme, type Skype, et de plus en plus osée. Vous ne voyez que ce que veut bien vous montrer votre interlocuteur(trice), souvent rien ou peu, ou des images ou vidéos détournées ou fabriquées pour la circonstance. Et un jour vous craquez…

Alors tout s’enchaîne très vite, l’arnaque à la webcam se dévoile brutalement : l’escroc a enregistré les photos ou vidéos intimes de vous à visage découvert et menace de les publier sur internet ou de les envoyer à vos proches, qu’il connaît désormais… si vous ne payez pas rapidement la rançon. Dans les faits, payer une fois ne met pas à l’abri de récidives…

L’arnaque à la webcam fait chaque année des milliers de victimes et génère des millions d’euros / dollars de rançon. Elle est la plupart du temps menée depuis des pays africains, par des “brouteurs” devenus les spécialistes mondiaux de ce type d’escroquerie aux sentiments.

 

Les “brouteurs” opèrent d’Afrique

 

Mais il faut savoir qu’il existe aussi des virus type « creepware » capables de détourner des images intimes captées par votre webcam, avec la même finalité, c’est-à-dire un chantage et une demande de rançon. Moins dangereuses, les arnaques à la webcam peuvent aussi être propagées par mail. Dans ce cas l’arnaqueur prétend posséder des images compromettantes de vous, et menace de les diffuser à défaut de paiement d’une rançon. La plupart du temps, c’est du bluff, mais encore faut-il le savoir…

Si cette vaste escroquerie en ligne est donc bien connue aujourd’hui, des parades légales existent pour se protéger de ces arnaques à la webcam, avant ou après qu’elles aient été commises.

 

Que faire en cas d’arnaque à la webcam :

  • ne pas répondre au maître-chanteur
  • ne pas payer
  • faire des copies d’écran du faux profil, de ses messages de chantage, demande de paiement de rançon
  • porter plainte et se rapprocher des services de l’état spécialisés types www.internet-signalement.gouv.fr., la CNIL
  • prévenir les proches, ceux susceptibles d’être contactés par l’arnaqueur à la webcam
  • signalez les contenus vidéos incriminés aux plateformes sur lesquelles ils sont diffusés et demander qu’ils soient retirés
  • demander conseil

 

Comment se protéger d’une arnaque à la webcam ?

  • obstruez systématiquement l’objectif de la webcam intégrée à votre ordinateur portable (ruban adhésif, post it, petit cache coulissant adhésif, etc.) et limitez son utilisation au maximum
  • dévoilez le moins possible avant de rencontrer physiquement votre interlocuteur : nom, adresse, travail, compte Facebook, Twitter, Instagram, etc.
  • ne vous montrez pas devant des inconnus ! Sachez à qui vous avez affaire, identité, adresse (réelles). Rencontrez-le(la) au moins une fois avant d’aller plus loin…
  • mettez à jour régulièrement votre ordinateur et antivirus
  • prenez le temps de réfléchir, d’analyser la situation ; en cas de doute persistant, renoncez

 

Lire la suite : Reconnaitre un faux profil sur un site de rencontre

 

A lire aussi :

 

Mots clés : Arnaque