Solutions informatiques pour tous 

Nous joindre
05 55 62 80 02

Suivez-nous
sur Facebook

Prise en main
à distance

Nous menons une veille permanente sur l’escroquerie en ligne. Dans l’actualité du moment, cette arnaque au faux RIB mais à la vraie facture mérite votre attention…

 

Les hackers et autres pirates informatiques s’en donnent à cœur joie… à notre plus grand désarroi. Et au fil du temps, les techniques progressent, devenant de plus en plus difficiles à déjouer. La plupart du temps, les pirates profitent d’un moment d’égarement, de déconcentration de la future victime, malgré souvent des signes évidents d’escroquerie en ligne…

Dans l’actualité de l’escroquerie internet, nous venons de relever une nouvelle fraude numérique qui mérite de vous être expliquée. Relatée par le quotidien Le Maine Libre, cette « arnaque au faux RIB » a touché notamment un arboriculteur de la Sarthe qui avait cru sur le moment régler la facture du réparateur de l’un de ses véhicules professionnels, envoyée par mail. Et pour cause… puisque la facture était réelle ! En revanche, l’expéditeur lui, était aussi frauduleux que le RIB joint à la facture…

 

L’arnaque au faux RIB progresse rapidement

 

Dés lors, se pose évidemment la question : comment peut-on arriver à mettre en place une telle arnaque au faux RIB, autrement dit usurper l’identité d’un professionnel pour détourner votre paiement vers son propre compte bancaire ?

Visuellement, dans un premier temps, l’illusion est totale. Corps du message, pièces jointes, un coup d’œil rapide ne suffit pas à découvrir l’escroquerie. Mais l’adresse email de l’expéditeur est un premier indice (lire nos infos sur le phishing ici). C’est la première précaution à prendre : toujours vérifier l’email de l’expéditeur, nom, prénom, raison sociale et encore plus ce qui se trouve derrière le @…

Ensuite, pour comprendre comment un pirate peut en arriver à s’introduire dans votre boite mail et vous arnaquer, plusieurs explications sont possibles :
– il s’agit d’une cyber attaque ou cyber malveillance pure et dure, un piratage de la boîte mail ou vol de mot de passe… Ensuite, une fois introduit, il ne reste plus au pirate qu’à intercepter et supprimer le mail original (celui du vrai réparateur), récupérer la facture et la joindre dans un nouveau mail avec son adresse et son RIB,
– il s’agit d’une arnaque interne à l’entreprise, un employé qui aurait remplacé le RIB par le sien…

 

messagerie sécurisée

Les arnaques au faux RIB transitent essentiellement par les messageries. Restez sur vos gardes…

 

Pas d’infos sensibles par mail

 

Quoi qu’il en soit, on voit une nouvelle fois que faire transiter par votre messagerie des infos sensibles, bancaires, RIB, numéro de carte bancaire, est à proscrire autant que possible. Si paiement en ligne vous devez faire, et surtout si les montants sont importants, restez extrêmement prudents. Vérifiez autant que possible les données que l’on vous communique, au besoin appelez la banque concernée.

Comme sur LeBonCoin par exemple, privilégiez la solution de paiement interne, ou des plateformes types Paypal, qui vous proposent en plus de souscrire une assurance…
Il faut savoir qu’en cas d’arnaque, les banques ne prennent plus en charge les dommages de leurs clients, jouant sur l’existence de signes évidents d’escroquerie et/ou la négligence des victimes.

Malgré tout, la résistance face aux pirates s’organise. De plus en plus de sites archivent en temps réel leur base de données d’arnaques en ligne. C’est par exemple le cas de www.signal-arnaques.com. N’hésitez pas à les consulter dés le moindre doute…

 

Lire aussi :
phishing-initiative.fr
Arnaque Crédit Agricole : Numéro 1 des hackers !
Arnaque LeBonCoin : On l’a vécue, on vous explique