Solutions informatiques pour tous 

Nous joindre
05 55 62 80 02

Suivez-nous
sur Facebook

Prise en main
à distance

Suite de notre article sur les 6 escroqueries en ligne les plus courantes, voici les autres malveillances internet auxquelles vous avez de fortes chances d’être exposé(e) un jour et nos conseils pour vous en protéger.

 

Escroquerie 4 : Le faux support technique

 

Vous naviguez sur internet, de site en site, et subitement une fenêtre s’ouvre sur votre écran, avec un message d’alerte virus et une alarme sonore type pompier ou autre, en tout cas très anxiogène (ce que l’on appelle un « scareware », ou « alarmiciel »). Vous n’avez plus la main sur votre navigateur, ne pouvez pas cliquer sur la croix pour fermer la fenêtre. Une voix vous invite à prendre immédiatement contact téléphonique avec le service technique Microsoft (ou autre) au numéro indiqué. Un technicien vous propose alors de solutionner le problème contre rémunération et vous redirige vers une application de paiement en ligne…
Mais tout est « bidon », du virus au technicien, excepté le numéro de votre carte bancaire que vous venez de saisir sous le coup de la panique sur la fausse application de paiement en ligne. L’escroquerie en ligne vient alors de débuter.

Comment se protéger du faux support technique : mettre à jour son ordinateur (antivirus, système d’exploitation), sécuriser sa navigation, éviter les vieux sites internet personnels, les sites illicites de téléchargement, de pornographie ou autre, ne pas télécharger de logiciels ou applications à partir de sites inconnus, etc.

Lire notre article sur l’arnaque au faux support technique Microsoft, comment réagir et s’en protéger

 

Messag faux support technique Microsoft

 

Escroquerie 5 : Le chantage à la webcam

 

Tout ordinateur portable, mobile, smartphone, Iphone est équipé d’une webcam. Dés lors, ce petit œil électronique pourrait vous épier à votre insu, c’est en tout cas ce que l’on peut penser, ce pourquoi le chantage à la webcam s’est répandu ces dernières années. Mais dans les faits, il est très rarement réel, compte tenu de la grande complexité de mise en œuvre technique. Ce chantage à la webcam est donc quasi essentiellement factice, il ne s’appuie sur aucune détention ou enregistrement d’image ou vidéo… mais cette escroquerie en ligne vous le fait croire.

Dés lors, le principe est évident : un inconnu vous envoie un mail et prétend posséder des images compromettantes de vous – photos/vidéos – après avoir prétendument pris la main sur votre ordinateur. Il vous menace de les diffuser auprès de vos proches ou sur internet si vous ne lui payez pas une rançon, en crypto monnaie le plus souvent. Ces tentatives d’arnaque ne sont pas nominatives, il s’agit de spam envoyé à des milliers d’adresses email subtilisées sur internet. Beaucoup plus rares, les chantages réels sont extrêmement ciblés (ce qu’on appelle le sexting ou sextorsion), l’expéditeur connaissant sa victime dont il aurait obtenu en direct des images compromettantes.

Comment se protéger du chantage à la webcam : masquez votre webcam (scotch ou obturateur autocollant), faites régulièrement les mises à jour de sécurité sur votre ordinateur (antivirus, système d’exploitation), évitez les navigations à risque (sites illicites), évitez les téléchargements de sites à risque ou inconnus.

 

arnaque webcam

 

Escroquerie en ligne 6 : L’arnaque Paypal (et/ou arnaque Leboncoin)

 

Paypal est un prestataire de paiement en ligne très populaire, notamment parce qu’il offre une assurance / assistance en cas de problème (refus ou absence d’envoi de l’objet payé). Ce pourquoi les escrocs n’hésitent pas à détourner l’excellente réputation du service à leur profit, une escroquerie en ligne dénommée « arnaque Paypal ». La société américaine est évidemment hors de cause puisque l’arnaque internet ne transite pas par son site. Parmi les différentes formes d’arnaque Paypal, les plus courantes ont lieu sur les sites de petites annonces, Leboncoin.fr (soit l’arnaque Leboncoin : on vous explique comment elle se déroule ici) ou ses équivalents étrangers (2ememain.be, anibis.ch, etc.).

Le principe est simple. Un internaute vous contacte, désireux d’acheter votre objet. Il vous propose d’emblée de vous payer via le service Paypal – en vous vantant sa sécurité – et de prendre à sa charge le prix d’une livraison rapide en Chronopost. Vous acceptez, alors il vous informe que vous allez recevoir rapidement confirmation de Paypal par mail pour le paiement de l’objet.

Le mail vous parvient, mais c’est un faux mail Paypal, reprenant les attributs visuels, logo, graphisme, et textuels, formulations, références du prestataire de paiement en ligne, en reprécisant les éléments et montant de la transaction. Rassuré(e), vous envoyez le colis ainsi que le numéro de suivi du Chronopost à votre faux acheteur. Dés lors, différentes possibilités : l’adresse est fausse mais l’acheteur possède tous les éléments pour récupérer le colis à la Poste. Ou l’adresse est celle d’une tierce personne, complice de l’arnaque à son insu.

Évidemment, au final vous ne toucherez jamais le moindre euro pour cette « vente ».

Comment se protéger de l’arnaque Paypal (ou Leboncoin) : se fier essentiellement à son compte Paypal ou figure en temps réel chaque mouvement d’argent, envoyé ou reçu. Ou utiliser le service de paiement Leboncoin. Ne rien envoyer tant que la transaction n’apparait pas clairement sur votre compte Paypal ou Leboncoin. Vérifier le faux mail Paypal et l’adresse de l’expéditeur, vérifiez l’url du site sur lequel vous êtes redirigé(e) après avoir cliqué sur le lien dans le mail (fausse page d’accueil… ).

 

arnaque paypal

Un exemple de mail d’arnaque Paypal (source : https://francoischarron.com)

 

Pour en savoir plus sur les escroqueries en ligne :

 

Lire la première partie de cet article : 6 arnaques internet à connaitre absolument pour ne pas payer